Réseau Quetelet

Enquête : Enquête Longitudinale sur l'Intégration des Primo-Arrivants (Elipa 2), vague 2 - 2020

Série

Enquête Longitudinale sur l'Intégration des Primo-Arrivants (ELIPA)

Producteur

  • DSED - Département des Statistiques, des Études et de la Documentation

Diffuseur

  • ADISP - Archives de Données Issues de la Statistique Publique

Résumé

L'Enquête Longitudinale sur l'Intégration des Primo-Arrivants (personnes admises au séjour) - Elipa 2 a pour objectifs principaux d'appréhender le parcours d'intégration en France les trois années qui suivent l'obtention d'un premier titre de séjour (hors motif « étudiant ») à travers l'acquisition de la langue française, l'accès à l'emploi, au logement et la vie sociale ; ainsi que, pour ceux qui l'auraient suivi, la satisfaction et l'évaluation du dispositif d'accueil mis en place par le ministère de l'intérieur qu'est le Contrat d'Intégration Républicaine (CIR).
En France métropolitaine, 119 843 personnes ont obtenu un premier titre de séjour d'au moins un an (hors motif étudiants) en 2018, dont 59 294 dans les dix départements les plus peuplés par les primo-arrivants. L'enquête Elipa 2 est représentative de ces derniers.
La première interrogation de l'enquête Elipa 2 s'est déroulée en 2019 en dix langues auprès de 6 547 personnes (ayant obtenu un premier titre de séjour d'au moins un an en 2018, hors motif étudiant, et résidant dans l'un des dix départements de l'enquête). En ce qui concerne la deuxième vague de l'enquête, 5 021 personnes ont été interrogées, soit un taux de réponse de 76,7 %. Ces personnes seront réinterrogées en 2022 pour ala troisième vague de l'enquête.
Une première édition de l'enquête Elipa avait déjà été réalisée en 2010, 2011 et 2013. Il s'agissait de la première opération scientifique permettant un suivi de cohorte en trois vagues de primo-arrivants auxquels venait d'être délivré un premier titre de séjour et ayant signé un Contrat d'Accueil et d'Intégration (CAI). Elle reprenait les principes et les grands thèmes de l'enquête PPM « Parcours et profils des migrants » conduite par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) en deux vagues, en 2006 et en 2007.
Comme pour la première édition, les étudiants, qui n'appartiennent pas à la migration permanente, sont exclus du champ. Un étudiant sur deux repart dans les deux années suivant leur arrivée.

Dates de collecte

  • - début : 02/2020
  • - fin : 06/2020

Couverture géographique

10 départements : Bouches-du-Rhône (13), Nord (59), Rhône (69), Paris (75), Yvelines (78), Essonne (91), Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93), Val-de-Marne (94), Val-d'Oise (95)

Unité d'analyse

Individu

Univers

Ensemble des étrangers, âgés de 18 ans ou plus, ressortissants des pays tiers à l'Union européenne des vingt-huit (UE28), l'Islande, la Norvège, le Lichtenstein et la Suisse, auxquels a été délivré un premier titre de séjour d'au moins un an en 2018, à l'exclusion des titres pour motif étudiants et résidant dans l'un des 10 départements de l'enquête.

Méthode d'échantillonnage

L'Application de gestion des ressortissants étrangers en France (AGDREF), outil de gestion des titres de séjour des étrangers, a servi de base de sondage. Il s'agit de la base de sondage la plus récente et fiable. Par rapport à l'enquête Elipa 1 qui était échantillonnée au sein des signataires du contrat d'accueil et d'insertion (CAI), AGDREF a l'avantage de l'exhaustivité. Le sexe, la date de naissance, le lieu d'habitation, la nationalité et le motif de titre de séjour sont renseignés dans AGDREF.
Unité d'échantillonnage, unité d'observation et unité d'intérêt sont confondues. Les données collectées ont été redressées sur la structure des primo-arrivants dans les 10 départements d'enquête.
Le tirage de l'échantillon a été réalisé en deux étapes un échantillon initial de 12 000 individus (janvier 2019), puis de réserve de 8 000 individus (mars 2019). Sur ces 20 000 individus, 9 041 personnes ont donné un accord de participation lors du pré-recrutement téléphonique (et confirmé la langue du choix de l'entretien), et 6 547 ont réalisé un entretien en face-à-face lors de la première vague dans l'une des 10 langues de l'enquête. En ce qui concerne la deuxième vague de l'enquête, 5 021 personnes ont été interrogées, soit un taux de réponse de 76,7 %.
La base de sondage a été stratifiée selon : - le motif (Economique, Familles de Français, Autres motifs familial, Réfugiés/protection internationale, Autres motifs), - l'âge (18-24 ans, 25-54 ans, 55 ans ou plus), - la nationalité (Pays francophones, Autres pays).

Nombre d'observations

4231

Méthode de collecte

Entretien en face-à-face par des enquêteurs bilingues disposant de tablettes CAPI