Réseau Quetelet

Enquête : Panel électoral français 1958

Série

Enquêtes électorales

Producteurs

Financement

  • Conseil supérieur de la Recherche scientifique
  • Fondation Rockfeller
  • Fondation Nationale des Sciences Politiques

Diffuseur

  • CDSP - Centre de Données Socio-Politiques

Résumé

Pour faire face à l'instabilité politique de la IVe République, le général de Gaulle, revenu à la tête du gouvernement suite aux événements de mai 1958, proposa un projet de nouvelle constitution par voie de référendum. Les électeurs se sont massivement positionnés en faveur de la Ve République, entraînant la tenue d'élections législatives en novembre 1958. Une équipe de recherche a profité de ce contexte électoral pour analyser les mécanismes de décision des électeurs, leur idéologie politique et leur comportement électoral et pour caractériser sociologiquement les différentes catégories d'électeurs. Un dispositif inédit d'enquête électorale par panel a été mis en place dans cet objectif. Trois vagues successives ont eu lieu : avant le référendum, entre le référendum et les élections législatives, après les élections législatives.
Le questionnaire de la première vague est centré sur le projet de nouvelle constitution, sur les intentions de vote au référendum, sur le niveau d'engagement et de participation à la vie politique du répondant. Lors de la deuxième vague, les enquêtés sont notamment interrogés sur le résultat du référendum et leur proximité partisane. La troisième vague de l'enquête permet d'étudier le comportement et l'intérêt des enquêtés durant les élections législatives et leurs réactions aux résultats obtenus par différents partis politiques et candidats.
Les questions sur les problèmes qui se posent en France et l'action du général de Gaulle sont répétées à chaque vague et permettent de saisir la dynamique temporelle des opinions politiques.

Pays

France

Unité d'analyse

individu : électeurs de la France métropolitaine

Univers

Français inscrits sur listes électorales

Méthode d'échantillonnage

Le plan d'échantillonnage couvre la population inscrite sur les listes électorales au 28/09/58.
Importance de l'échantillon : 1300 unités réparties en 2 groupes de 650 unités
Tirage au sort après stratification de l'échantillon :
- par régions (proportionnellement au nombre d'inscrits) : 5 grandes régions (nord-ouest, nord-est, sud-ouest, sud-est, région parisienne)
- par résidence (proportionnellement à l'importance de la population à l'intérieur de 5 groupes de résidence : moins de 2 000 habitants, de 2 000 à 5 000 habitants, de 5 000 à 20 000 habitants, de 20 000 à 100 000 habitants, plus de 100 000 habitants).

Le premier échantillon (A) sera observé lors de la deuxième vague, après le référendum et avant les élections. Lors de cette deuxième vague un nouvel échantillon (C) sera réalisé. Après l'enquête de la deuxième vague, 394 individus de l'échantillon A ont pu être interrogés une nouvelle fois, l'échantillon C comprend 633 individus.
Pour la troisième vague, après les élections, ce sont les échantillons B et C qui seront à nouveau interrogés. A l'issue de cette vague les individus qui ont pu être interrogés pour l'échantillon B sont 370 individus et de 456 individus pour l'échantillon C.

Ainsi le nombre d'individus interrogés deux fois se répartit de la façon suivante :
Vague 1 et 2 (échantillon A) : 394 individus
Vague 1 et 3 (échantillon B) : 370 individus
Vague 2 et 3 (échantillon C) : 456 individus

Les individus qui n'ont pas été interrogés deux fois restent cependant présents sur le fichier de données :
Vague 1 seule (échantillon A) : 112 individus
Vague 1 seule (échantillon B) : 141 individus
Vague 2 seule (échantillon C) : 177 individus

Au total, l'effectif non pondéré comporte 1650 individus et l'effectif pondéré en comporte 1870.

Nombre d'observations

1650

Méthode de collecte

questionnaire auto-administré avec enquêteur présent