Réseau Quetelet

Enquête : Enquête post-électorale française 1997

Série

Enquêtes électorales

Producteurs

  • CEVIPOF - Centre d'Etude de la Vie Politique Française
  • La Sofres - La Sofres

Financement

  • CEVIPOF - Fondation Nationale des Sciences Politiques
  • CIDSP - Centre d'Informatisation des Données Socio-Politiques
  • CRAPS - Centre de Recherches Administratives, Politiques et Sociales
  • Libération

Diffuseur

  • CDSP - Centre de Données Socio-Politiques

Résumé

L'enquête post-électorale 1997 a été conduite entre les deux tours des élections législatives qui ont eu lieu les 25 mai et 1er juin 1997.
Il s'agissait de mieux comprendre le comportement électoral des Français dans un contexte électoral particulier : surprise de la dissolution et calendrier précipité entrainant une campagne électorale relativement brève.

Cette enquête permet d'analyser le comportement électoral des Français au moyen de variables sur la participation au 1e tour des élections, les intentions de participation et de vote pour le second tour ou encore l'intérêt pour la politique. Elle mesure également le degré d''adhésion des Français aux propositions de la campagne électorale visant à résoudre des problèmes économiques et sociaux en France (suppression du SMIC, création d'emplois publics, réduction du temps de travail...). D'autres questions se focalisent sur des enjeux sociétaux ou sur l'Union européenne. Enfin, l'enquête post électorale de 1997 met à disposition des chercheurs des outils d'analyse, comme des indicateurs de confiance, des indicateurs socio-politiques ou des échelles de valeurs.

Dates de collecte

  • - début : 26/05/1997
  • - fin : 31/05/1997

Pays

France

Couverture géographique

France

Unité d'analyse

Individu

Univers

Français âgés de 18 ans et plus inscrits sur les listes électorales en avril 1997

Méthode d'échantillonnage

Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) et stratification par région et catégorie d'agglomération.

Nombre d'observations

3010

Méthode de collecte

Interviews réalisées en face à face au domicile de la personne interrogée.
Déclarations sur les votes recueillies avec une urne.