Réseau Quetelet

Enquête : Enquête sur les Pratiques Physiques et Sportives - 2010

Producteurs

  • CNDS - Centre National de Développement du Sport
  • INSEP - Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance
  • MEOS - Mission des Études, de l'Observation et des Statistiques

Diffuseur

  • ADISP - Archives de Données Issues de la Statistique Publique

Résumé

L'enquête sur les Pratiques Physiques et Sportives (EPPS) est issue d'un partenariat entre le Centre National de Développement du Sport (CNDS), l'INSEP, la MEOS et la Direction des sports du ministère des sports. L'objet de cette enquête est de décrire précisément les pratiques physiques et sportives, qu'elles soient autonomes ou encadrées, et de faire apparaître, dans la mesure du possible, la plus grande diversité de pratiques, les pratiques émergentes, de mesurer le nombre de licenciés et de caractériser les profils sociodémographiques, des pratiquants assidus aux non-pratiquants. Le questionnement a été élaboré avec un souci de la comparabilité avec l'enquête de 2000 et une contrainte de concision afin de respecter les normes de durée d'interrogation aujourd'hui acceptables en matière d'enquête par téléphone. 8510 individus ont été interrogés. La taille de l'échantillon a été renforcée par rapport aux enquêtes précédentes (6500 individus en 2000) afin de pouvoir observer plus de disciplines et d'améliorer la précision statistique de l'enquête. La connaissance actualisée de l'investissement de la population française dans les pratiques physiques et sportives est une nécessité pour la mise en place de politiques publiques et leur évaluation, pour le monde sportif mais aussi pour la recherche et l'industrie du sport.

Dates de collecte

  • - début : 19/01/2010
  • - fin : 15/04/2010

Couverture géographique

France métropolitaine + DOM

Unité d'analyse

Ménage ordinaire

Univers

Personnes, âgées de 15 ans et plus, habitant habituellement le logement (résidence principale) et parlant le français.

Méthode d'échantillonnage

L'échantillon, tiré selon un mode aléatoire sur trois sous-populations (listes blanches, listes rouges et portables exclusifs), offre une bonne représentation de la population, en augmentant notamment la probabilité d'inclusion des personnes difficiles à interroger. L'échantillon a été constitué via un sondage aléatoire simple à deux degrés. Le premier degré était constitué par l'échantillon des numéros de téléphone (logements) à interroger. Le second degré correspondait aux personnes interrogées qui étaient sélectionnées aléatoirement (méthode des prénoms) parmi les personnes habitant le logement.

Nombre d'observations

8510

Méthode de collecte

Entretien par téléphone